BIOGRAPHIE

Formé par Dimitri Güdemann, Vouipe allie modernité électronique et bourdonnement d’instruments, dans des sets lives qui éclairciront toutes vos idées « a priori » sur la musique électronique. Influencé par Autechre et Eric Truffaz, Dimitri associe les rythmiques et les lignes de basses électroniques à la chaleur d’instruments tels que le didjeridoo, la fujara, le hang ou le corps des Alpes et insère délicatement des échantillons enregistrés au cours de ses voyages et expériences vécues. Les instruments joués en direct confèrent aux compositions un caractère tribal, en évitant un certain froid qui pourrait empêcher certaines personnes de danser, dans un mariage totalement réussi. Vouipe c’est produit dans de grands festivals tel que le Paléo, Electron, Montreux Jazz, One of Million …

En 2018, Vouipe a publié son EP « Cosmic Hum », un quatre titres entièrement produit de manière analogique. Cet EP vous transporte dans l’univers électronique de Vouipe à l’aide d’échantillons enregistrés au cours de voyages et de petits moments significatifs, tels que les carrefours bondés de Bangkok et le chant d’une vendeuse ambulante, les sons industriels des escaliers, le sifflement des perceuses, le martèlement de feuilles de métal, le gémissement d’une scie à ruban, le son d’une machine à café mais aussi la collision de deux trous noirs. La musique est définitivement partout.

 

Formed by Dimitri Güdemann, Vouipe has set itself apart by its preference for instruments within the genre, combining electronic modernity and the instruments’ buzz, in lives that will clear up all your « a priori » ideas on electronic music. Influenced by Autechre and Eric Truffaz, Dimitri associates the rhythmics and lines of electronic basses with the warmth of instruments such as the didjeridoo, fujara, hang or alphorn, and delicately inserts samples recorded during his travels and experiences. The instruments played live confer a tribal character on the compositions, avoiding a certain coolness that could prevent some from dancing, in a totally successful marriage. He played great festival as Paléo, Electron, Montreux Jazz, One of a Million…

In 2018, Vouipe released his EP « Cosmic Hum », a four track EP entirely produced analogically. This EP transports you to Vouipe’s electronic universe using samples recorded during recent travels and experiences, as Bangkok’s busy intersections and the calls of a street seller, the industrial sounds of stairs, drills, the banging of metal sheets, the whining of a band saw, the sound of a coffee machine but also the collision of two black holes. Music is definitively everywhere.

 

 

 

 

«KRAKEN» UN QUATRIÈME ALBUM FRÉNÉTIQUE

En 2017 Vouipe poursuit sur sa lancée avec « Kraken », un nouvel opus encore plus réfléchi et le fruit de nombreuses collaborations musicales.

La ligne électro est composée à partir d’enregistrements récoltés lors de rencontres, de voyages, de petits moments de la vie représentatifs pour Vouipe. Les samples sont retravaillés informatiquement pour former une mélodie, créer une atmosphère ou susciter une émotion. A la matière numérique créée par ordinateur viennent s’ajouter le bourdonnement organique du didjiridoo, le souffle léger de la fujara, les mélodies du hang, ou encore le son planant du cor des Alpes. Des voix viennent parfaire l’humanisation de la musique.

HISTORIQUE

VOUIPE est né d’une rencontre entre deux cousins passionnés de musique unissant leurs savoir-faire : Philippe (batterie, hang, MAO) et Dimitri (dijiridoo, fujara, cor des Alpes, MAO). Le groupe s’est produit au Montreux Jazz Café en 2010 et 2011 et y a gagné, grâce à son talent et son originalité, le prix Tremplin Lémanique de la musique electro en 2010.

En 2011, leur premier album « Welcome » est dans les bacs, ils font un passage remarqué sur les scènes des festivals et des clubs produisant un set électro explosif. Très rapidement Nico (VJ & vidéo-artiste), rejoint la paire de cousins et s’affaire à poser des formes, des images et des couleurs sur les sons, pour une expérience live à plusieurs dimensions.

Les deux complices enchaînent, dès 2012, sur le projet d’un second album qu’ils veulent plus réfléchi, plus conceptuel que le premier. De cette fermentation d’idées créatrices naît « Compost Age », un album, minutieusement travaillé par Philippe et Dimitri, qui fera ses preuves sur les dancefloors suisses. Le stage design de Nico prend de l’importance, désormais les deux cousins sont entourés de structures géométriques sur lesquels il vient viennent se diffuser des visuels en projection-mapping.

2012 est une année charnière pour le groupe. Après réflexion Philippe décide d’arrêter les concerts pour se consacrer pleinement à sa vie de famille. Il reste cependant très actif dans le projet en s’occupant du mixage de toutes les créations musicales de Dimitri. Le projet continue en duo; quelques mois sont nécessaires pour adapter la formule. Bien que regrettable, ce changement donne un nouvel élan au groupe.

Deux ans après l’album Compostage, Vouipe remet le couvert avec Moop (2015). Le petit nouveau s’inscrit dans l’évolution logique de la musique de Vouipe: de l’électro toujours plus dansante et efficace sans pour autant délaisser les mélanges de sons et d’instruments qui la caractérise depuis ses débuts. Aux machines et instrument déjà présent viennent s’ajouter le souffle léger d’une fujara, et les sons planants d’un cor des Alpes. Un nouveau stage design est créé pour l’occasion incluant des structures rétroéclairées et mappées qui serviront de support pour les vidéoprojections. Bien que peu courant dans le milieu Nico rejoint désormais Dimitri sur la scène, pour augmenter la cohésion et vivre ensemble leurs lives.

En 2017 Vouipe poursuit sur sa lancée avec « Kraken », un nouvel opus frénétique, encore plus réfléchi et le fruit de plusieurs collaborations musicales (François Pérusse, Reza,…). Un nouveau stage-design accompagne l’album. Les techniques jusque là expérimentées (rétro-mapping) sont améliorées, épurées et complétées par une installation LEDs customisée. Le groupe prend de la hauteur et a l’occasion de se produire aux cotés ou en première partie d’artistes de renom tel que Max Cooper (UK), Nathan Fake (UK), Arnaud Rebotini (F), Vitalic (F),…

20150904_tohu_bohu_festival_vouipe_5

DIMITRI GÜDEMANN

Alphorn – Didgeridoo – Fujara – MAO